Politique – cinq règles pour entrepreneurs

Article paru dans la NZZ du 8.2.2019 / erschienen in der NZZ vom 8.2.2019

Pour un capitaine de l’économie, il est important de comprendre comment on peut jouer un rôle actif dans le jeu politique au lieu de n’être qu’un figurant larmoyant.Régulièrement, des politiciens prennent des décisions de principe qui consciemment ou inconsciemment vont à l’encontre de toutes les règles de l’économie et des intérêts du monde de l’entreprise: Guerre économique de Donald Trump contre la Chine et l’UE, pers-pective d’un Brexit No-Deal, transition énergé-tique allemande – la liste pourrait se prolonger facilement. Avec une profonde conviction et le soutien de millions de citoyens, des dom-mages économiques sont acceptés pour satis-faire l’orgueil national de la population ou les objectifs écologiques. Cela ne veut pas dire que les représentants du peuple sont des enne-mis de l’économie. La politique et l’économie sont seulement fondamentalement différentes. L’ambition du politicien est de servir son pays. Celle de l’entrepreneur est de faire un chiffre d‘affaires pour survivre.Il est d’autant plus important pour des chefs d’entreprises de comprendre comment partici-per au jeu politique, au lieu de n’être qu’un figu-rant. Les représentants de l’économie doivent comprendre la mentalité de la politique, ses processus et ses conditions de légitimité. Pour cela, il y a cinq simples règles de base.

Sois un partenaire, pas un adversaire : Les politiciens n‘ont aucun intérêt – à quelques exceptions près – à porter préjudice aux entre-prises. Souvent, ils ne connaissent même pas leurs problèmes. Ils les abordent davantage avec leurs solutions pour régler des problèmes touchant l’ensemble de la société et pour cela, ils ont besoin d’un savoir-faire externe et d’in-formations. Des entreprises, qui s’offrent très tôt en tant que partenaire pour résoudre les problèmes politiques, peuvent contribuer acti-vement au processus politique au lieu de devoir se défendre a posteriori contre des résultats non désirés.

Sois honnête : La valeur de référence du système démocratique est la confiance. Rien n’est plus important pour le fonctionnement de notre processus politique et pour la démocratie parlementaire. Les acteurs économiques qui affichent constamment des contradictions entre leurs propos et leurs actes, n’ont tôt ou tard aucune chance de succès dans le jeu politique.

Veille à l’intérêt général : Les politiciens doivent évaluer les intérêts concurrents de la société, les réconcilier et les agréger, afin de s’approcher de cette manière au plus près de l’intérêt général. Les intérêts purement privés qui visent exclu-sivement à avantager un groupe, sont presque toujours perdants dans ce processus permanent. Les entreprises feront bien pour cela de rendre plausibles l’intérêt général de leurs objectifs, c’est-à-dire leur concordance et leur généralisa-bilité.

Sois hôte : En invitant des décideurs politiques chez toi – au siège central de l‘entreprise, à la ligne de remplissage ou au centre d’entretien – on confère à ses intérêts une visibilité concrète et une perception haptique qu’aucun site web ou papier de position ne peuvent offrir. Lors de telles visites, il devient évident que ce ne sont pas des bilans ou des chiffres abstraits qui sont là en jeu, mais des hommes et des produits réels.

Descends de ton piédestal : Dans la plupart des cas, les décisions politiques les plus impor-tantes ne sont pas prises sur les scènes gla-moureuses de la grande politique mais dans le cadre de travail – au sein des services spécia-lisés, des départements de chancelleries, des commissions, etc. Si on veut pouvoir influencer une décision avec succès, il ne faut pas hésiter, même en tant que CEO, à chercher le contact avec un chef de service.Celui qui respecte ces règles remplit déjà les conditions essentielles pour participer aux jeux du pouvoir politique en tant que Business Leader.

Evidemment, une stratégie politique couronnée de succès dépend notamment aussi d’un timing précis, d‘un messaging engagé et de l’intuition pour les tendances et les déve-loppements à venir. Toutefois, on n’acquiert pas ces capacités du jour au lendemain ou en lisant un guide, mais seulement par l’expérience pratique pendant de longues années. On les acquiert – en d’autres termes – par la pratique du jeu.

Sur l’auteur